Samedi 17 janvier 6 17 /01 /Jan 11:09

Je m'appelle Sébastien, j'ai 25 ans et je suis Normand. Mon histoire s’est déroulée cet été,  un soir où j'avais invité un pote à la maison.


  

Marc a 25 ans aussi. Nous nous connaissons depuis longtemps mais il ne sait pas que je suis homo.


 

 La soirée s’est très bien passée. C’était des retrouvailles de vacances. Bref tout allait bien et ça s’est prolongé autour d’une bonne bouteille de whisky du coup, je lui ai proposé de dormir chez moi.


Il a accepté. On est resté discuter jusqu’à 3-4h du matin et on s’est couché. N’ayant qu’un seul lit deux places, Marc  s’est couché avec moi.


Il s’est rapidement endormi. Je crois qu’il était fatigué de notre soirée. Le  whisky n’y était sans doute pas pour rien.

ptitmec
  

Une fois couché, et n’ayant pas pu me taper une bonne branle avant de m’endormir comme à l’accoutumé, j’ai commencé à imaginer des choses que j’aurais pu faire avec lui tout en étant incapable de lui demander.


J’ai donc profité qu'il se soit endormi pour m’aventurer un peu. J’ai glissé ma main vers lui, de manière totalement anodine, en le touchant doucement pour voir s’il dormait profondément. J’ai senti aucune réaction  alors j’ai décidé de passer ma main entre ses jambes pour essayer de trouver sa queue.


Je bandais comme un taureau. Ma bite mouillait et imprégnait le tissu de mon caleçon. J’essayais de respirer doucement mais l’excitation accélérait ma respiration.


Je suis assez facilement parvenu à atteindre son calbut à travers lequel je pouvais sentir la protubérance de son sexe au repos. J’ai commencé à le caresser à travers le tissu. Il n’y avait toujours aucune réaction de sa part si ce n'est que sa bite me semblait gonfler petit à petit.


C’était très excitant, Marc dormait et il commençait à bander sous mes caresses légères.


J’ai continué mes mouvements avec ma main droite et de l'autre je me caressais moi aussi la bite. Elle mouillait de plus ne plus et était très sensible. Mon sousvet et mes poils étaient trempés.


J'ai réussi en m’aidant de mes deux mains à retirer les deux boutons de son caleçon et à sortir tant bien que mal, de peur de le réveiller, sa queue qui gonflait encore.


Il était maintenant au garde-à-vous. Son sexe sortait fièrement en érection de son interstice de caleçon et je pouvais la sentir agréablement avec mes doigts sous les draps. Je me suis mis à le branler tout doucement. Son sexe était chaud avec un gland bien dur. Hummm.


J’ai longtemps hésité, par peur d’être grillé mais au bout d’un moment j’ai passé le cap et je me suis glissé sous les draps, j’ai approché mon visage de sa bite. Marc semblait dormir profondément ou peut-être faisait-il semblant…


Je me suis approché de son chibre dressé pour le sucer. Tout doucement, sans jamais faire de geste brusque, j’ai pris son gland entre mes lèvres humides. J’ai commencé à lui faire une fellation délicieuse en prenant toujours plus sa bite dans la bouche.


Elle était bonne ! ! Je me branlais en même temps et je sentais que j’étais prêt à jouir. Ma queue était prête à exploser !


J'ai arrêté de m’astiquer pour ne pas éjaculer trop vite et j’ai osé prendre sa queue avec mes deux mains pour le branler en même temps que je le suçais...


Je décidais de lui enlever son caleçon en me disant qu’au point où j’en étais, je ne risquais plus grand-chose mais ce n’était pas une mince affaire. J’ai simplement réussi à lui descendre à mi-cuisse ce qui a permis de laisser apparaitre sa belle queue raide avec une touffe de poils pubien et une paire de couilles imberbe !


Il ne bronchait toujours pas ! Je pensais qu'il faisait mine de dormir et qu'il n'osait pas me dire qu'il aimait ça...


J’ai continué à le sucer car sa queue avait vraiment un super goût et j’étais accroc. D'un coup, j’ai senti sa bite se mettre à pulser et un liquide chaud est venu me parcourir la gorge ! Il avait joui ! ! C’était fabuleux. J’ai goulument avalé son sport.


J'aurais tellement aimé qu'il ne dorme pas pour qu'il me mette sa queue dans le cul !


N’en pouvant plus, je me suis donc branler jusqu'à jouir à mon tour. Je m'imaginais en train de me faire limer le cul par cette superbe queue que je venais de sucer.


J’ai rapidement joui à mon tour et j’ai léché mon propre sperme pour ne pas laisser des traces qui auraient pu interpeller Marc le matin...


J’ai fini par m'endormir, heureux mais avec un peu la déception qu'il ne se soit pas réveillé pendant que je le suçais, je suis sûr qu’il aurait adoré.


Le lendemain matin, je lui ai demandé s'il avait bien dormi, il m’a répondu qu’effectivement la nuit s’était bien passé et il m’avouait en rigolant qu’il avait rêvé d'une super nana qui le suçait et que ca avait dû lui foutre la gaule quand il dormait...


Et si cette nana... c'était moi ? ! Enfin, je crois que je ne le saurais jamais !


Seb

Par AÏKAN - Publié dans : X-toireS - Communauté : Gay
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

KatégoriK

Chercher...

Derniers Commentaires

viSiteurS

Profil

  • Sadic Arnaud
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • gay sm fétichiste deprave sciences
  • Mon pseudonyme est un clin d'oeil à Sadi Carnot (1796-1832), physicien et ingénieur français, qui publia en 1824 "Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance"

Présentation

  • : Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • : gay porno
  • : Anthropie est un mélange d'Anthrôpos (l'être humain) et d'Entropie (la mesure du désordre). Il décrit les relations d'ordre (Domination/soumission) et de désordre (fétich, déprave) essentiellement chez les mecs car je suis gay.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés