Mercredi 13 mai 3 13 /05 /Mai 10:43

    J'ai rencontré une petit lope que je nommerai T. sur le net il y a quelques mois. On a vite tissé des liens. On s'est balancés des défis tous plus hards et humiliants les uns que les autres, que ce soit chez soi ou à l'extérieur. Et un jour, on décida de se voir en réel...

Le premier défi que je lançais à ma salope le 15 août était plutôt simple, il fallait que je vois sa motivation, que je vois à quel point il avait envie que je le domine, que je sois son maître. Je lui ai donc demandé de me montrer sa sale queue bien fromageuse, pissant dans un verre à pied sa pisse bien fumante, dégoulinant de partout, et d'ensuite y plonger sa bite, ses burnes et finir par boire ce breuvage de pisse et de from (peut-être le meilleur cocktail au monde) en entier. fromtonboy.jpg

   Photos à l'appui, mon T. a effectué toutes les tâches demandées... Comme la bonne salope qu'il est ! J'en attendais pas moins de lui !

Pour le récompenser, je lui ai donné le droit de me filer un défi que je réaliserai en une semaine mais en contrepartie, il devait réaliser mon deuxième défi. Et là, on a placé les barres très hautes...

 

J'avais pour défi de me rendre en forêt, skets au pieds, habillé comme une tepu, pas de boxer comme la p'tite lopsa que je suis. Je devais ensuite me foutre à oilpé, sniffer mes aisselles, mollarder sur ma queue, montrer mon trou à jus surplombé du mot "LOPE" à 4 pattes dans les herbes, pisser sur mon boxer, le bouffer, me crader de boue sur le corps puis de juter sur un tronc et bouffer ma dèche. Nan, il ne m'a pas loupé sur ce coup-là ! Mais pour lui montrer la putain de chienne que je suis, j'ai tout fait ce qu'il m'a dit, fait toutes les photos demandées par mon master que je surkiffe...

 

Mon défi pour lui était de se rendre chez un de ses potes, d'aller dans son garage et de faire la pute dans sa bagnole. Je lui ai obligé : des plans de son cul de tapette sur le capot, d'autres à l'arrière de la caisse, des pinces à linge sur sa pine de fiotte, d'engouffrer le levier de vitesse dans sa bouche, de se baillonner et encorder dans le coffre de la bagnole, de foutre sa sale queue dans le pot d'échappement, de se crader ensuite le corps avec le noir de moteur, et enfin de juter sur le tableau de bord avant de tout bouffer son foutre dégueulasse. Cette pute a fait tout ce que je lui avait demandé. J'étais abasourdi !

 

Ces photos nous ayant grave excité, nous voyant très obéissants l'un l'autre, on a de suite organisé une rencontre en réel... J'ai invité T. en mes contrées pour une soirée et nuit de folie. Son train arrivera à 19h37 et repartira le lendemain à 9h46, nous étions lundi et la rencontre était prévue pour samedi. Cinq jours pour me crader, cinq jours pour remplir des bouteilles de ma pisse bien jaunâtre du matin, la plus forte, cinq jours avant de donner à T. une leçon qu'il ne sera pas prêt d'oublier... Je me préparai donc toute la semaine en vue du samedi de folie qui m’attendait ! J’avais un esclave à la maison !

 

On avait donc pris rendez-vous à la gare vers 19h40, il arriva juste avec un sac. Il portait une tenue de racaille bien kiffante avec ses TN encore plus pourraves que sur les photos. Une p’tite gueule de bâtard et une bonne odeur dès que je m’approchai à deux mètres de lui. Je fais facile une tête de plus, ça va être bien cool pour l’engrosser ! Je lui décrochai vite fait un sourire et je lui dis que j’ai envie de pisser… Il comprend de suite cette petite pute ! Direction les chiottes de la gare où traînait une putain d’odeur de pisse et de merde mélangée monumentale. Je le traînai dans une grande cabine où on prendra bien le temps de s’amuser.

 

douche-doree-gay.jpg

  Je lui dis de s’asseoir sur les chiottes ! « Maintenant, tu vas tout boire ce que je t’envoie dans la gueule ! En même temps, je m’en branle, c’est pas moi qui sortirai de la gare couvert de pisse et puant si tu bois pas tout ! » Il tendit donc sa putain de langue et moi je sortis mon steak bien fumant. Vous imaginez pas l’odeur de ma queue les mecs ! Cinq jours sans lavage, à environ 3 branles par jour, c’est impressionnant ! À vivre au moins une fois dans sa life ! Le p’tit T. n'est pas du tout effrayé par l’odeur, il est tellement habitué à se prendre des bitos fumants. Et donc, là je m’approche de sa bouche et je commence à lui foutre de bons jets bien épais de pisse dans sa face. Il essaie de tout avaler cette salope mais il y a quand même quelques gouttes qui tombent sur son survêt’ à ce con. Tant pis pour lui ! C’est pas mon problème… Il a évidemment interdiction de toucher à ma teub ! C’est réservé pour plus tard et seulement si ce connard est sage !

On sort ensuite des chiottes et de la gare. Il est 20h30, il fait évidemment nuit mais il fait encore bon dehors. On se dirige alors vers ma caisse parce que j’habite à 20 minutes de la gare. Et à pieds, c’est un peu chaud, quoique ma p’tite salope le ferait rien que pour moi ! Vous vous doutez bien de ce qui va se passer. On a 20 minutes de route, on passe par une forêt, trop de choses me viennent dans la tête ! On monte donc tous les deux dans ma voiture, lui côté passager, je lui demande si il a fait ce que je lui ai demandé. En effet, il avait obligation de ne rien porter en dessous sous ses fringues. C’était le cas, je lui demandai donc de retirer son bas de jogging pour la route, de toute façon, on s’arrêtera en chemin ! Il fit donc ce que je lui dis ! Il bandait cette petite connasse, je pris donc ses couilles et les serrai bien fort pour lui montrer un peu qui était le chef ici !

 

  Je démarre la bagnole, et fait environ 10 bornes, de temps en temps, je me trompais par inadvertance entre le levier de vitesse et la petite teub de ma salope. Je lui serrai bien pour entendre un cri qui me faisait tripper. Il couine comme une chienne ma parole. Durant ces dix bornes, je lui ai également dit de respirer mon odeur de queue, il s’est donc penchée et humait l’odeur de mes boules et de mon zob.

Arrivés vers la forêt, il y avait peu de circulation par ici, on était vendredi soir, il était 20h passées et personne à l’horizon. Je descendis donc de la bagnole et dis à mon esclave de faire de même. Je vous rappelle qu’il porte seulement un T-shirt, une veste et ses TN. Et il s’amène tranquille, l’air de rien. Il a peur de rien ce mec. On avance donc un peu dans la forêt, pas très loin, ça sert à rien. Là je demande à cette salope si elle a pas envie de pisser, elle me répond que ouais ! Là je lui en décroche une qui le met à terre ! On dit : « Oui, maître, on t’a pas appris à répondre ça à l’école des salopes soumises en manque de teubs odorantes en permanence ? » Je lui dis de se relever, je lui explique ce qu’on va faire. Puis le laisse debout devant moi. Je me baisse alors au niveau de sa queue, ce sera la seule fois où il me verra de haut. Il a pour mission de pisser de façon à ce qu’une fois ma bouche pleine de sa pisse, je puisse lui redonner directement dans sa bouche. Je fis donc une dizaine de voyages de sa teub à sa bouche, il adorait ça ! Il en redemandait. Mais quelle pute !

 

T. m'avait dit que sa queue cachait toujours une bonne couche blanchâtre de fromton. Alors pour vérifier cela, je me baisse une dernière fois, décalottai sa queue puante et pris dans ma bouche tout le from accumulé de la semaine ! L’enculé, il se fout pas de nos gueules ! Sa queue est une vraie machine à from ! Impressionnant ! Toute la masse blanche et odorante en bouche, il sait ce qu’il va devoir en faire. Il ouvre donc sa gueule de bâtard, et je lui recrache dedans. « Montre moi ce from ma salope ! » Il ouvre bien grand sa bouche. « O.K, alors t’avales surtout pas, il reste environ 10 minutes de route, tu vas monter dans le coffre de la bagnole et arrivé chez moi, tu devras être habillé et me montrer tout ce from que t’auras gardé bien férocement dans ta bouche ! » Il me fait un oui de la tête, il ne peut faire que ça de toute façon. Je le fais donc monter dans le coffre bien tranquillement et lui balance son pantalon qui va, j’en suis sûr, en chier pour l’enfiler dans le noir et dans le coffre. Je teste un peu son potentiel de salope.

Je suis pas sympa, je prends des petites routes, avec des bosses, des trous pour que ma salope se sente bien dans son rôle de soumise. Et dire qu’il doit garder son from dans la gueule. On arrive 10 minutes plus tard dans mon bled de banlieue, je rentre la bagnole dans mon garage perso puis referme la porte. Je vais ensuite ouvrir le coffre à ma pute. Il se lève, il est habillé le pantalon à l’envers, ce qui lui vaut un bon coup de point dans le ventre, ce qui à pour effet de lui faire cracher tout le from qu’il conservait depuis un quart d’heure. Heureusement pour sa gueule, il n’a pas craché sur moi. C’est tombé directement sur le béton du garage. Je lui fais donc nettoyer sa merde et avaler. Il avale ça comme une chienne avec son regard qui mérite bien plus de fromton ! Je lui accroche ensuite les mains dans le dos et lui dis de monter les escaliers. J’habite au troisième.

Il est environ 21h, et mon p’tit esclave est paniqué au fait de croiser quelqu’un, menottes au poignet. « Même si tu croisais une bande de petites racailles, ils te feront le cul, rien de plus, t’aimes ça donc arrête de baliser salope ! Alors maintenant monte, sinon c’est un doberman qui te montera dans la soirée… »

[A SUIVRE]

Par Thekevin25

Par AÏKAN - Publié dans : X-toireS - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Retour à l'accueil

KatégoriK

Chercher...

Derniers Commentaires

viSiteurS

Profil

  • Sadic Arnaud
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • gay sm fétichiste deprave sciences
  • Mon pseudonyme est un clin d'oeil à Sadi Carnot (1796-1832), physicien et ingénieur français, qui publia en 1824 "Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance"

Présentation

  • : Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • : gay porno
  • : Anthropie est un mélange d'Anthrôpos (l'être humain) et d'Entropie (la mesure du désordre). Il décrit les relations d'ordre (Domination/soumission) et de désordre (fétich, déprave) essentiellement chez les mecs car je suis gay.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés