Mercredi 24 juin 2015 3 24 /06 /Juin /2015 10:26

Nathan était un jeune homme déterminé.

Sa vie se résumait, à l’aube de ses 17 ans, à un ennui permanent. En effet, cela fait depuis ses jeunes années qu’il avait les mêmes envies sans pour autant en profiter. Mais cela allait changer. En effet, Nathan allait devenir la plus grosse salope que la ville d’Annecy avait connue.

Il était né dans le milieu des années 90’ dans cette ville qu’il n’avait jamais quitté. Du plus loin qu’il se souvienne, il a toujours eu pour passion les hommes. A six ans, il était déjà amoureux de l’un de ses camarades de classe. Évidemment, il ne lui en avait jamais parlé. Il était sûrement amoureux depuis le jour où ce camarade lui a dit « Tiens, sens mon doigt » prétextant un nouveau parfum, Nathan s’est alors bêtement exécuté et rétorqua à son ami qu’il adorait et lui demanda d’où provenait cette odeur. L’ami lui dit alors que c’était l’odeur de son cul. Humilié, déjà à 6 ans. L’ami en question se tordit de rire, et Nathan ne l’avoua pas de suite, mais il avait aimé cette humiliation.

La famille de Nathan était on-ne-peut-plus sérieuse, il avait une grande sœur qui lui accordait peu d’importance mais il était proche de ses parents à qui il pouvait tout dire. Enfin, tout, c’est un bien grand mot. Jamais il ne leur parlait de son envie d’être soumis et humilié par un mec. Encore moins des heures qu’il avait passé à sniffer un slip sale de son père. Encore moins qu’il était passionné par les odeurs de mecs, si bien qu’il cherchait au maximum à être sale, cela l’excitait au plus haut point.

Les odeurs : une de ses passions. Son rêve était de trouver un mec capable d’être le plus crade possible afin qu’il puisse, ou doive, lui et sa langue le décrasser. Mais il savait pertinemment que ce type d’homme des cavernes ne pouvait exister sur Terre, encore moins dans la ville d’Annecy, bourgeoise à souhait. Néanmoins, l’idée le mettait en transe.

Nathan a une grosse queue. Une très grosse queue surplombée d’un long prépuce. Ce dernier est bien souvent la réserve d’un délicieux fromage qu’il aimait, tel un morfale, déguster sans vergogne. Dés qu’il déballait sa queue, et c’est bien souvent, une odeur pestilentielle embaumait la pièce, mais cette odeur était l’odeur préférée de Nathan. Il avait lu une fois sur Internet que plus les mecs ont une grosse queue, plus ils aiment être passifs. Cela se justifie en tout cas avec lui.

Bref, Nathan a 17 ans dans trois jours, et il n’est pas encore passé à la casserole. Il espérait depuis des années se trouver quelqu’un, mais son actuelle vie à la maison avec sa famille ne lui permettait pas de s’offrir des parties de jambes en l’air avec quiconque. Donc il se raisonnait, branlant sa grosse queue à toute occasion afin de faire passer son envie de se faire baiser. Mais il a décidé que dans quelques jours, cette frustration permanente qui l’habitait allait s’envoler.

Aujourd’hui Nathan s’inscrit sur un site de rencontres avec de jeunes mecs. Sa recherche ? Un mec actif ayant une grosse queue, attiré par les minets soumis et prêts à tout pour satisfaire les besoins d’un mec pouvant lui demander absolument tout ce qu’il souhaite. Nathan est prêt à tout : du sexe oral, anal, un mec dégueulasse, de l’humiliation, devoir faire la boniche ou bien encore devenir chiotte humain. Il pense alors que son annonce va avoir du succès tant il offre des services complets et intéressants. Mais son annonce n’attira pas tant que ça la foule. Cela devait effrayer les jeunes mâles.

Néanmoins, Nathan reçut un message de la part d’Ethan. Il a 19 ans, est en école de commerce sur Grenoble, il mesure 1m80 et pèse soixante kilos. Sa famille réside à Metz-Tessy, à quelques kilomètres d’Annecy, si bien qu’il y soit assez fréquemment. Plusieurs hic ; Ethan est efféminé et semble propre sur lui. Nathan est déçu mais répond à son message tout de même. Après tout il n’a pas grand-chose à perdre.

6b3148acfc25e1c22d99d02315831bac 1024

Le weekend prochain, Nathan sera seul, ses parents vont au mariage d’anciens amis de sa mère, et sa grande sœur en profite pour aller chez ses amies. Ses parents sont gênés de laisser Nathan seul pour le week-end mais il les a convaincus qu’il se débrouillera seul pour un week-end. Après tout, ses parents partent samedi matin vers 10 heures et reviennent le lendemain aux alentours de 17 heures, sa sœur va se calquer sur les mêmes horaires que ses parents. Ce qui lui laisse le champ libre pour environ 30 heures à la maison seul. Sans personne d’autre que lui.

Nathan lui répond et lui expose la situation, lui indique ses disponibilités et lui explique les limites qui le gouverne et devront gouverner le plan qu’ils envisagent. Nathan joint des photos prometteuses de lui, aidant normalement Ethan à le convaincre. Les limites de Nathan sont simples : il ne souhaite aucune marque visible sur le visage, le cou ou les bras. Pour le reste, il est à son entière disposition. Il lui parle dans un dernier paragraphe de sa passion pour les odeurs des mecs. En ponctuant le tout d’un « lol », n’assumant pas pleinement ce fantasme dégueulasse.

Nathan attend la réponse depuis deux jours alors que la date fatidique du weekend s’approche à grand pas. En effet, le weekend est dans quatre jours, et Nathan se demande si Ethan est la bonne personne. Puis il voit sur le site la réponse d’Ethan. Ce message dit cela :

Bonjour Nathan !

Navré du temps de réponse mais j’ai pas mal de choses à faire en ce moment. Mes cours me prennent beaucoup de temps et j’ai bien besoin d’une petite lope pour me soulager et un weekend me semble approprié pour cela.

Je vais être clair avec toi ; ce que je cherche est quelqu’un de motivé et de motivant. Tes photos me motivent clairement et me donnent envie, mais je ne suis pas sûr que quelqu’un qui ne s’est jamais fait baiser tant par la bouche que par le cul pourra me contenter. Néanmoins, cela est excitant de savoir que tu es puceau et que je peux t’apprendre les bonnes manières. Je pourrais même te façonner à mon image. Je n’ai pas une aussi grosse queue que toi (Je te joins d’ailleurs quelques photos…) mais tu vas voir, elle peut faire des ravages. Elle fait presque six centimètres de large, tu verras, cela va te démonter clairement l’arrière-train. Tu vas souffrir.

Autre point, tu veux être humilié et tu le seras. Clairement. De manière brute. Mais tu ne me donnes que deux limites principales, cela me ravit, j’espère que tu as bien réfléchi à tout ce qu’un mec est capable de te faire afin d’élaborer tes limites. Mais je pense que tu es largement conscient du danger que ce type de relation puisse engendrer. Donc c’est parfait.

Enfin, et puisque c’est ton souhait, nous sommes aujourd’hui mercredi, j’ai pris ma dernière douche hier et je n’en reprendrais pas avant de te voir. Mais il va falloir clairement que tu assumes tes préférences, car un mec sans douche pendant quatre jours, cela sera terrible samedi. Ma queue sera recouverte d’une épaisse mousse blanche qu’il va falloir que tu avales malgré son odeur à tomber, mes pieds seront puants. Tout comme mes aisselles et le reste de mon corps. Mais comme je t’ai dit plus haut, tu sembles prêt à assumer. Donc tu vas assurer. Si tu es toujours d’accord, et j’espère que c’est le cas, car tu m’as bien excité avec tes photos et ton annonce. Et encore une chose, pendant que j’y pense, tu m’appartiendras financièrement ce weekend. Comme tu dois le savoir, la vie étudiante n’est pas des plus simples en 2015, et à ce que tu m’as dit, tu habites encore chez tes parents, tu dois bien avoir des ronds de côté. Je t’enverrai donc une liste de choses à aller acheter pour que ce weekend se passe dans les meilleures conditions possibles pour moi. Et pour nous.

Tu vas prendre cher. Extrêmement cher. Prépares-toi !

Ethan

Nathan lu ce message avec la queue à la main. Évidemment il bandait ! Il bandait si fort. Son rêve si lointain, son fantasme de toujours allait enfin prendre réalité. Et cela le ravissait.

Mais il prit assez vite peur. En effet, Ethan avait l’air intransigeant, et semblait avoir de l’expérience malgré son jeune âge, et l’aspect financier qu’allait prendre ce plan pouvait exciter d’un côté Ethan mais lui faisait peur d’un autre côté. Nathan a de l’argent de côté, mais il pensait plutôt à le dépenser dans des fringues à l’offrir gracieusement à un étudiant en manque. Mais il verra.

Il répond alors à Ethan, lui affirmant que tout cela ne lui faisait pas peur mais qu’il avait tout de même quelques appréhensions. Si bien qu’il voulait ajouter une limite, celle de ne pas être partagé par d’autres hommes. En effet, bien que son fantasme fût d’un inconcevable masochisme pour la majorité des personnes, il le voulait avec un seul homme. Il voulait s’en rappeler toute sa vie, et qui ne pourrait pas le comprendre ? Donc il voulait partager uniquement ce moment, ces 24 heures avec Ethan et lui seul. Quitte à réaliser ce type de plan plus tard. Avec Ethan peut être ? Il l’informa également de sa peur par rapport à l’aspect financier, en effet, il n’était pas trop fortuné, et il ne pourra tout assumer. Il lui demanda alors combien il devait prévoir.

Ethan lui répondit assez vite, le rassurant pour le côté partage avec d’autres mecs. Ce n’était pas son dessein lors de ce premier plan, lui affirmant qu’il voulait déjà tester ses limites seul, sans le présenter à des amis à lui. Donc ils ont le temps d’en discuter ensemble. Pour l’aspect financier, Ethan ne le rassura pas puisqu’il lui dit que sur ce point, il n’avait rien à dire, et qu’il devra assumer son rang de pute. Nathan acquiesça dans son message suivant et lui demanda de lui envoyer un message avec sa liste, puisque tel est son désir.

Il lui dit enfin qu’il pouvait l’accueillir à partir de 13 heures et jusqu’au lendemain 13 heures, cela lui laissant du temps avant et après le plan. Avant pour faire les courses. Après pour ranger et remettre l’appartement de ses parents en ordre. Ce qui veut dire que Ethan aura trois repas ; un dîner, un petit-déjeuner et un déjeuner à passer avec lui. Il pourra éventuellement adapter sa liste à ce contexte.

Ethan était d’accord sur l’heure, le lieu et joignit à son message un document Word intitulé « Liste pour Ethan ». Il lui précisa qu’il souhaitait que Nathan l’invite dans un restaurant samedi soir. Sa préférence allait pour un restaurant asiatique. En effet, une idée lui trottait dans la tête.

Nathan prit peur, puisqu’il ne s’attendait pas à devoir d’abord l’inviter au restaurant, mais rassuré puisque ce genre d’endroit n’est pas connu pour être cher. Et encore moins à une liste sur un document formel et complet comme celui-ci. La liste, après ouverture, était plutôt complète et variée, Ethan avait nommé une vingtaine de produits à lui acheter allant d’un paquet de feuilles doubles, à des Pitch au chocolat, en passant par des écouteurs, des fraises, un kit pour faire des hamburgers, de la Lisopaïne, des Twix, un paquet de Malboro et comble de l’humiliation des préservatifs petite taille. Tout cela allait prendre du temps à Nathan puisqu’il devrait faire plusieurs magasins. Mais il trouvait cela humiliant. Très humiliant. Mais l’histoire ne faisait que commencer…A SUIVRE

[Par Thekevin25]

Par AÏKAN - Publié dans : X-toireS - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

KatégoriK

Chercher...

Derniers Commentaires

viSiteurS

Profil

  • Sadic Arnaud
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • gay sm fétichiste deprave sciences
  • Mon pseudonyme est un clin d'oeil à Sadi Carnot (1796-1832), physicien et ingénieur français, qui publia en 1824 "Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance"

Présentation

  • : Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • : gay porno
  • : Anthropie est un mélange d'Anthrôpos (l'être humain) et d'Entropie (la mesure du désordre). Il décrit les relations d'ordre (Domination/soumission) et de désordre (fétich, déprave) essentiellement chez les mecs car je suis gay.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés