Samedi 8 juin 6 08 /06 /Juin 20:38

J'ai été déçu du peu de commentaires reçus pour remercier RipDog. Pour vous punir, pas d'illustrations cette fois-ci ! Et je suis gentil de publier la suite. Vous le méritez pas !

Arnaud S.

 

Première Partie : Le verre de Bienvenue

Deuxième Partie : Aires de JeuX

Troisième Partie : Des motards dans le potager


Quatrième Partie : Troisième Round

Mes petits motards tournent en rond autour de la lope, ne sachant que faire. Ils s'épient entre eux. Je vois leur envie dans le regard, je vois leur jeans gonflés prêts à craquer tellement ils bandent, mais chacun attend que l'autre ose commencer. Je me rapproche de Ben, je me colle dans son dos et commence à le câliner, le caresser et lui masser la bosse de son froc. Les trois autres sont comme hypnotisés, leurs yeux oscillent entre la lope et Ben qui prend du plaisir sans chercher à le cacher. Je dégrafe son pantalon et glisse ma main dans son boxer. Putain le mec a une trique à lui exploser le gland et il est complètement imbibé de mouille. Je lui susurre a l'oreille. "Tu veux que je m'occupe de toi personnellement pendant que les autres s'occupent de ma lope ? ». Je l’entends gémir et me dire oui avec une sensualité qui me trouble. Je baisse son pantalon et comme si c’était le signal de départ, les trois autres se sont regroupés et se déshabillent entre eux. Il se papouillent et s'excitent sans vergogne ni tabous.

Une idée me vient alors, je continue à m'occuper du petit Ben, dont le corps commençait à frémir de plaisir et je dis aux autres : "Pour commencer les festivités, montrez-moi que vous serez à la hauteur de ma lope, goutez-vous l’un l’autre ! Vous devez découvrir le gout de la bouche et de la bite de chacun. Faites honneur à votre fratrie, montrez-moi que vous vous aimez !". À croire qu'ils attendaient mes ordres, mon signal. À peine avais-je fini mon discours qu'ils étaient en train de se galocher !

De mon côté, je continuais à caresser langoureusement mon petit Ben qui n'arrêtait plus de gemir et onduler de plaisir, le voici nu à se lover contre mon corps, sa tête rejetée sur mes épaules avec des râles qui sortaient du fond de sa gorge. Ma main sur son sexe était complètement imbibée de sa mouille sa queue crachait de la mouille comme si il était en train de jouir. Je n'avais jamais vu pareille production, une fontaine…

Je décidais de mettre ma main poisseuse dans sa bouche et il se mit à gémir plus fort a téter mes doigts pleins de sa mouille. La lope regardait le spectacle hallucinant de ces motards en train de se donner du plaisir. Un milieu qu’elle croyait purement hétéro. Mais elle ne rêva pas longtemps. On s’occupa très vite d’elle.

 

Les trois petits motards continuaient à s'exciter entre eux et ma lope super excitée commençait à piailler et japper pour attirer notre attention. J’interpelle mes potes et leur dit "Hey ça suffit de jouer entre vous. Vous avez un jouet prêt à l’emploi à vos pieds ! Alors servez-vous en ! Et sans modération. Sans aucune limite. C’est une lope ! Il faut la traiter comme telle. Alors me forcez pas à intervenir parce que dans ce cas ça sera vous les lopes !"

Ils m'ont regardé penauds et se sont dirigés vers la lope. Le Seb avec sa queue monstrueuse me dit "Faut que j’aille pisser avant !" mais je lui répondis " la salope est aussi un urinoir. Choisis le trou et pisse dedans, ça fera office de lavement ! » Et je rajoute "Et fais lui comprendre que ça ne va pas le faire si une goutte tombe par terre…"

 Entre temps j'avais arrêté de m'occuper de mon petit mec il s'est retourné et commençait à m'enlever mes fringues en m'embrassant et léchant le corps, je dois avouer que je suis fort surpris. Depuis que je connais ce mec j'ai envie de lui, j'en fantasme et ce soir, contre toute attente, cette envie se concrétise d'une manière vraiment folle.

 Seb m'a obéi il a forcé la lope à se mettre à 4 pattes sur la table basse (pour le mettre à bonne hauteur), lui a tiré la tête en arrière et fourré son engin dans la gueule en lui disant "N'en perds pas une goutte sinon tu perdras une partie de ton corps qui peut encore te servir !" et il lui pisse dans la bouche… Vu tout ce qu'il a bu, j'espère que ma lope ne va pas s'étouffer. Déjà, j'ai l’impression qu’il a la mâchoire déboitée avec cette queue hors norme dans le gosier. Les deux autres se sont mis autour l'un s'occupant à retirer les carottes une à une avec les gémissements de la lope et l’autre s’est mis à tenir la tête de la lope et pousser sur les fesses de Seb pour que sa queue entre plus loin dans la gorge de la fiotte. Putain cette lope va prendre cher pour le troisième round de la soirée.

 Ben a fini de me mettre à poil et il me lèche goulument les burnes et la queue. Je le relève et le regarde dans les yeux et lui dit : "J'ai envie de toi. J’ai toujours eu envie de toi". Il me serre fort se rapproche doucement de mon oreille et me chuchote "moi aussi" puis il me prend fougueusement la bouche. Putain il me roule une galoche d'anthologie. Mes jambes flageolent, j'ai l'impression que je vais tomber dans les pommes tellement je suis heureux et excité de ce qui m'arrive. Au culot je lui rétorque a l'oreille "J'ai du mal à te croire, tu as toujours été très froid et distant avec moi… Alors ce soir prouves le moi… Donnes moi tout ce que tu as pour me montrer que tu me veux depuis longtemps !".

 Fred a fini d'enlever les carottes, il plante vigoureusement sa queue dans ce trou offert. Il en grogne de plaisir. Seb continue à déboité la mâchoire de ma lope tout en roulant des galoches à Joe et en le branlant. Fred laboure la lope sans ménagement il tape dans le trou comme un forgeron avec des "Han" à chaque coup de butoir, son pubis tape dans les fesses de ma fiotte à grand bruit. Seb se retire de la bouche de la lope et pousse Joe à prendre la place. Il force Joe à se pencher en avant et le rapproche du visage de Fred. Les deux posent leur main sur le dos de la lope comme si c'était un comptoir de bar et commencent à se rouler des pelles. Seb se met à genou derrière Joe, lui écarte doucement les fesses et lui plante sa langue dans son trou. J'ai rarement entendu des gémissements pareils ! Joe se met à émettre des bruits de plaisir inimaginable, il a la bouche prise par celle de Fred, son cul est travaillé par la langue habile de Seb et sa bite tape dans la gorge de cette pauvre lope qui semble avoir des contractions de vomissement à chaque coup. Il est vrai que le gland de Joe doit lui exploser la gorge. J'imagine l'extase qu'il doit vivre.

 Quel tableau. Quel spectacle. Ma lope en plein service et 4 petits motards en pleine explosion de bisexualité. Je n’avais même jamais imaginé ce tableau en rêve.

 

[Suite]

 

 

Par Sadic Arnaud - Publié dans : X-toireS
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

KatégoriK

Chercher...

Derniers Commentaires

viSiteurS

Profil

  • Sadic Arnaud
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • gay sm fétichiste deprave sciences
  • Mon pseudonyme est un clin d'oeil à Sadi Carnot (1796-1832), physicien et ingénieur français, qui publia en 1824 "Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance"

Présentation

  • : Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • : gay porno
  • : Anthropie est un mélange d'Anthrôpos (l'être humain) et d'Entropie (la mesure du désordre). Il décrit les relations d'ordre (Domination/soumission) et de désordre (fétich, déprave) essentiellement chez les mecs car je suis gay.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés