Vendredi 2 mars 5 02 /03 /Mars 19:41

Bonjour Arnaud !


Voici la suite de "un week-end avec Maitre Nicolas". Marrant que tu aies choisi de "saucisonner" l'histoire ! C'est bien vu. Merci à tes bloggeurs pour leurs messages, même s'il est vrai que ce serait cool d'en avoir davantage. Je serai curieux de connaitre le nombre de mec, domis comme soumis, qui en lisant ce sont paluchés et ont joui ! :-)
Bonne lecture ! UNE NOUVELLE FOIS, le travail que tu réalises pour "animer" ton site me plait bien, c'est la raison pour laquelle je réserve, en exclu, à ton site la suite de "l'Aventure" !!

(Pour la suite de l'histoire, je tiens à préciser que tous les protagonistes de ce plan sont pour une sexualité SSR c'est à dire qu'avant que les plans ne se fassent, ils ont chacun été dépisté et sont séronégatif)

ALlix

 

 

Première partie : PriSe en main

 

Deuxième partie : AmuseS-Gueule

 

Troisème partie : Lope et clope

 

Quatrième partie : ViSite

   

Cinquième partie : Poil auX feSSeS 

Il baisse brutalement le slip du soumis qui se retrouve fesses à l'air. La façon dont il vient de baisser le slip est tout bonnement bandante ! Un geste sec, brutal et le slip se retrouve sur les chevilles du soumis.
Ce « petit » traitement à considérablement rougi les fesses du bâtard qui visiblement est habitué à se faire claquer le cul de la sorte !
Une fois le cul du soumis à l'air libre, Maire Nicolas saisit son ceinturon et lui assène une bonne trentaine de coups ! Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'y va pas de main morte ! Loin s'en faut. Le soumis subit ses assauts sans rechigner ; pourtant, progressivement, les coups sont durement portés !
Voir le plaisir que prend le Maitre à « corriger » ce cul me laisse dans un état d'excitation sans pareil.
Le soumis encaisse ; son visage grimace à chaque impact. Un peu de transpiration rend sa peau luisante, quelques gouttes de sueur perle son front. Mais il est incontestablement fier d'offrir son cul au Maitre, lequel ne se lasse pas d'envoyer des bons coups de ceinturon sur ce cul à sa merci.

Le maitre s'approche alors de mon sac, fouille, et en sort des bandes à épiler. Des bandes à épiler, qui font partie du matos qu'il m'a ordonné d'emmener avec moi.

Il les prend en main et les passe sur le visage du soumis... il commence par le caresser avec puis il s'en sert en le giflant, tout en se marrant.
Le soumis encaisse et n' en mène pas large ; quant à moi, je comprends un peu mieux pourquoi le soumis est si poilu... et pourquoi j'ai dû emmener ses fameuses bandes...

Maitre Nicolas s'installe alors derrière lui, il lui masse chacune des fesses toujours assez brutalement, et remet encore une bonne série de claques sur son cul ! Par moment, Il lui gifle carrément le cul !
Puis il saisit la bande, la place sur sa fesse droite et fait de même avec la fesse gauche. Il appuie bien les bandes sur les fesses, après avoir enlevé le cache protecteur et lui colle la bande épilatoire direct sur le cul. Une fois la bande bien placée, il le fesse encore par dessus... en appuyant bien, histoire que ça colle un max je suppose....

Il se recule ensuite afin d'avoir une vue d'ensemble... un pti sourire bien sadique illumine son visage, son oeil brille...
« Tend mieux ton cul de pute ! » assène-t-il.
Le soumis s'applique alors a réajuster son arrière-train, de façon a obtenir la satisfaction de Maitre Nicolas.
IL regarde le tableau, se touche le « gourdin » à travers son jean's... et semble comblé...

Il se rapproche de son soumis et lui dis des trucs a voix basse à l'oreille... (trucs que je ne peux -hélas- entendre) En lui parlant, il le tient par les cheveux et recule sa tête au maximum à l'arrière ce qui oblige le soumis à avoir la gueule bien ouverte... et il continue de lui parler à voix très basse, quasi inaudible en l'humiliant.
A un moment donné j'entends le soumis dire : « je suis votre pute Maitre ». La façon dont il le dit me fait penser que Le Maitre à dû lui ordonner de le dire....
Il reçoit alors une mega baffe sur le cul, le Maitre le saisit encore plus fort par les cheveux en lui disant : « j'ai rien entendu face de rat ! » Et le soumis dit un peu plus fort « Je suis votre pute Maitre ».
Une nouvelle fois Maitre Nicolas lui tire encore plus en arrière la gueule, le soumis gémis, et le dit encore, mais cette fois beaucoup plus fort :
« JE SUIS VOTRE PUTE MAITRE »
A peine a-t-il prononcé ses mots que Maitre Nicolas lui dit :
« Et quoi encore sale merde ? »
Un petit blanc de 3 secondes... et le soumis dit à très haute voix :
« C'EST UN HONNEUR DE METTRE MON CUL A VOTRE DISPOSITION MAITRE».
« Bien ma pute » !

Paraissant satisfait, Maitre Nicolas sort alors sa teub... il ouvre sa braguette, et tant bien que mal, l'a dégage de son boxer afin de l'extraire ; il l'a sort, non sans quelques difficultés. Son sexe est total à la verticale et de belle dimension. Il le décalotte complètement et le secoue un peu tout en mettant de nouveau de bonnes claques sur le cul du bâtard.
La scène me fait bander à fond ! On voit qu'IL a vraiment un CUL à sa dispo...
Il passe devant le soumis, et contre tout attente...
se fait sucer...
le majeur... !
Pourtant sa teub dépasse fièrement de sa braguette et n'est qu'à quelques centimètres du visage du soumis... Le soumis tète avec dévotion LE doigt... et Maitre Nicolas s'amuse à lui labourer la gueule avec son majeur. Il fait tournoyer son majeur dans sa gueule... parfois, il n'hésite pas a enfoncer le début de sa main, déclenchant chez le soumis des haut-le-coeur, des soubresauts, et même quelques suffocations... Quant à un moment le soumis bave et à quelques larmes aux yeux, Maitre Nicolas sourit vicieusement...
IL lui relève la tête en arrière en lui tirant sur les cheveux, lui envoi un bon crachat sur la gueule et lui « imprègne » le visage de sa salive... il en étend bien partout, recrache et recommence avec dans ses gestes un vrai plaisir d'humilier. Un rictus de mépris mêlé à un sadisme certain prend forme sur son visage, sa bite, à la verticale semble encore progresser !
A nouveau, il « joue » avec son doigt et la gueule du bâtard.
« Salive bien mon doigt bâtard, parce qu'il va te rentrer direct dans le cul !

La scène dure un peu, Maitre Nicolas prenant tout son temps et savourant son plaisir.

Puis il passe derrière le soumis et en passant sa main sur la bande épilatoire et dit à voix haute « Et voilà le dessert ! »

Tout d'abord il rentre direct son majeur dans le cul du soumis... il l'enfonce à fond, grimaçant pour le mettre le plus profondément possible. Pris par surprise (bien que prévenu) le soumis, au moment où le majeur du Maitre lui perfore le trou, ne peut s’empêcher de lâcher un murmure plaintif.
Le Maitre intime ensuite à sa larve de s'enculer sur SON majeur. La scène est totale bandante ! Le soumis à la tête au sol, son cul pointe bien en haut... et fait des vas-et-viens sur ce doigt dominateur.
Ça donne l'impression que le Maitre, d'un doigt, dompte sa pute et la pute s’efforce de s'enculer à un rythme soutenu sur le doigt de ce jeune Master ; pour un peu, on dirait que la pute taille une pipe, avec son trou, au majeur du Maitre !

Difficile à satisfaire, car une pute doit toujours faire plus pour LE satisfaire, Maitre Nicolas lui ordonne de mieux s'enfoncer, d'aller plus vite, de mieux cambré son cul, de plus l'écarter, de mieux faire « sa » pute... et après chacun de ses ordres, il n'hésite pas claquer fermement le cul qui est au bout de son majeur... En regardant le cul du soumis aller et venir sur son majeur, le Maitre sourit avec dédain. Il touche un peu à sa teub.
Après un petit temps, Maitre Nicolas lui attrape les couilles qu'il encercle dans sa main et tire dessus pour mieux faire aller et venir le cul de sa sous merde sur son majeur. Il n'hésite pas à les presser histoire de faire grimacer et râler sa pute.

Il renvient ensuite devant son soumis, et lui fait sniffer son doigt.
« Sniffe bien saaaalllle puuuuuttttte ! »
J'entends les reniflements très sonores du mec et à ma grande surprise, Maitre Nicolas le prend par les cheveux, relève bien sa gueule et commence à lui foutre son majeur dans un des trous du nez... - - « Sniffe plus fort connard ! ».

Il enfonce petit à petit son doigt dans la narine de la pute tout en lui tenant la tête bien en arrière et il enfonce son doigt jusqu'à qu'il ne soit plus possible d'aller plus loin... Puis il fait tourner son doigt dans la narine. Le soumis geint, peine a respirer. IL le regarde avec un total mépris et toujours son petit sourire sadique. Visiblement le soumis souffre et, du regard, supplie le Maitre de stopper la torture. Maitre Nicolas n'en a cure et continue la perforation de la narine et il s'aide maintenant de son index pour « enfiler » la deuxième narine. De cette façon, un doigt dans chaque narine, il entreprend de faire marcher sa pute, qui, penché en avant, mains sur la tête, cul rougi cramoisi et bandes épilatoires « collées » aux fesses se laisse diriger par le Maitre qui décidément s'amuse à en faire sa sous merde. Il le fait marcher dans l'appart comme ça en se foutant bien de sa gueule et en le traitant de carpette, de sous merde, de rés idu de morve, de truie, d'enculer, de sac a sperme, de vide-couille, d'embout à pines...

Il s'arrête, puis toujours les doigts dans les narines de sa pute fait approcher sa gueule de sa teub, toujours gonflée à bloc et lui ordonne de « léchouiller » la base du gland.
Le soumis a les yeux qui pleurent à cause de ses narines malmenées par la domination du Master et tend sa langue afin de lécher la base du gland de Maitre Nicolas qui regarde avec dédain sa pute s'exécuter !
« Allez ! Lèche bien ! Fais honneur à ma teub ! ».
Délicatement, le soumis se met à l'oeuvre et réalise parfaitement l'ordre intimé.
Toujours avec ses deux doigts dans les narines du soumis, Maitre Nicolas le fait avancer, alors que LUI recule, afin de prendre place sur son fauteuil. Il lui « lâche » le nez et s'assied confortablement, cuisses bien ouvertes, afin que « sa » pute puisse continuer sa besogne.

Le bâtard met des petits coups de langue à la base du gland qui semblent très efficaces !
Maitre Nicolas, les yeux fermés, les mains derrière la tête se laisse tranquillement « léchouiller » la base du gland. Sa teub bouge toute seule... elle fait, par intermittence, comme des soubresauts, le slave, heureux de satisfaire son Master s'applique à lui apporter un plaisir maximum !

La scène dure un bon petit moment, Maitre Nicolas appelle même sa mère au téléphone pour lui dire que finalement ce weekend, à cause du boulot, il ne pourra pas venir... Il prétexte qu'il a beaucoup de travail, qu'il est fatigué, et lui dit même : - « Maman, je voudrai bien t'y voir ! Tu te rends pas compte comme c'est dure ce boulot ! ». (en moi même, je me dis quel enfoiré... et en même temps, ça me fait terriblement bander !)

Tout en parlant avec sa mère il s'amuse avec sa teub sur la gueule du soumis qui a bien compris que quoi qu'il se passe, il n'a pas intérêt à fournir, ne serait-ce qu'un gémissement ; le dialogue se poursuit, Maitre Nicolas lui fait signe de se mettre sur le ventre et une fois le bâtard dans la position souhaitée, il se fait lécher les pieds. Et la conversation avec sa mère dure encore bien 10 mn.
Puis il raccroche. Piétine négligemment son soumis, après quoi il lui ordonne de se foutre à 4 pattes .
Le bâtard est à présent dans la position imposée, cul mega cambré, cuisses largement écartées, tête à même le sol, et toujours ses bandes épilatoires collées sur chacune de ses fesses.
Maitre Nicolas saisit la cravache et s'amuse sur le cul de la lope. Il tapote par endroit, joue avec les couilles du bâtard, avec sa queue, avec son trou, lui fait lecher la cravache, la passe sur son dos, sur ses tétons, sur la gueule, sur les pieds et par moment, il lui met un sévère coup de cravache sur le cul qui a pour effet de faire gémir le soumis et sourire le Maitre. Sa teub, toujours triomphante, dépasse fièrement de sa braguette. Il s'agenouille devant son slave, le prend par les cheveux, le regarde dans les yeux et lui dit : - « Je me ferai bien lécher le cul là moi maintenant » ! Son propos est dit avec un sourire narquois en direction du soumis.
Et ce faisant, il lui dit : - « Regarde, c'est magique ! J'fous un coup de pompe dans le placard la-bas et y'a une sous merde qui va en sortir !».
Il se lève, vient dans ma direction, avec son pied il « tape » nonchalamment la porte coulissante du placard mural et me dit : -  « Amène ton cul crevure ! ». Je sors à quatre pattes du placard, la bite dure comme du bois après tout ce que je viens de voir. Je regarde la teub toujours à la verticale de Maitre Nicolas et je lis la surprise du soumis de me voir sortir du placard.

« J'ai pas dit -amène ta gueule conard ! J'ai dit amène ton cul- Alors tu sors à reculons ! Un petit coup de pompe dans le flanc me fait rapidement me mettre dans le sens exigé par Maitre Nicolas ; et c'est à reculons que je ressors du placard.

« Bien ma pute ! Ecarte et Cambre-moi ce cul de bâtard ! »
Il a les deux mains dans le jean's, la teub sortie, son regard brille, il est vraiment très beau !
Je n'ai qu'une envie, lui offrir le meilleur de moi-même et je ne me fais pas prier pour être rapidement dans la position imposée !

Avec son pied, il s'amuse alors à me caresser les couilles et descend le plus bas possible afin d'atteindre ma verge bandée et me dis : - « Eh ben, je vois qu'on a bien profité du spectacle ! » et il me met un petit coup de pied « sec » dans les burnes. Je ne m'y attendais pas... du coup j'en ai le souffle quelque peu coupé et un fort gémissement m'échappe. Il rit.
Il s'adresse à l'autre bâtard et lui dis : « Tu vois c'est magique ! Un coup de pompe dans un placard et une sous merde apparaît ! ».
Il m'ordonne de reculer jusqu'à la gueule du bâtard, et lorsque que mon cul est à quelques centimètres de sa gueule le Maitre le prend par les cheveux et lui dit : « Regarde bien ce cul ! Outre les petites marques et sa rougeur et le fait que le trou soit pluggé, tu remarques que ce cul de pute n'a pas un seul poils ! Et si tu regarde bien, mis a part ses cheveux cette sous merde n'a plus un seul poils ! »
Il prend mes couilles à pleine main, les tire bien en arrière, ce qui m'oblige a reculer encore, IL les prend comme s'il saisissait un objet quelconque et ajoute : « Pas de poils sur les couilles ! ».
Il avance alors le soumis sous mes aisselles : « pas de poils non plus ! » Il lui fout la gueule sur mes pieds : « pas de poils non plus ! »

Il lui met bien la gueule face à son visage et lui dit : « Toi t'as vu les poils que t'as sur le torse, sur les cuisses, sur les bras, sur les pieds... alors je me suis dis que ça m'amuserait bien d'essayer les bandes épilatoires sur ton cul poilu ! Et quand j'ai su que l'autre sous merde venait ce soir, je me suis dis que ce devait être délicieux de d'épiler un cul à sec assis sur la gueule d'une autre pute qui est en train de me lécher le cul ! ».
Il lui baisse alors brutalement la tête sur sa teub et lui dit :  « tu vois, c'est plus fort que moi ça me fait trop bander ! POMPE bâtard !! ». Et il lui fourre sa teub direct à fond de gorge ! Il lui prend la tête à deux mains et il lui laboure la gueule pendant une trentaine de secondes. Le soumis geint, tousse, s'étouffe, bave, suffoque, des larmes lui viennent aux yeux, puis IL le rejette en le poussant du pied ! Malgré ce traitement on ne peut plus hard, le soumis lui baise les pieds en le remerciant.

[SUITE]

 

Par Sadic Arnaud - Publié dans : X-toireS - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Retour à l'accueil

KatégoriK

Chercher...

Derniers Commentaires

viSiteurS

Profil

  • Sadic Arnaud
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • gay sm fétichiste deprave sciences
  • Mon pseudonyme est un clin d'oeil à Sadi Carnot (1796-1832), physicien et ingénieur français, qui publia en 1824 "Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance"

Présentation

  • : Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • : gay porno
  • : Anthropie est un mélange d'Anthrôpos (l'être humain) et d'Entropie (la mesure du désordre). Il décrit les relations d'ordre (Domination/soumission) et de désordre (fétich, déprave) essentiellement chez les mecs car je suis gay.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés