Samedi 5 mai 2012 6 05 /05 /Mai /2012 23:55

Je publie la dernière partie en ma possession de cette série. L'auteur avait prévu de faire une suite, mais je n'ai plus de nouvelles et son courriel me donne du  "delivery failure"... Peut-être a t'il été déçu du faible nombre de commentaires reçus ? Allez, faites un petit effort, peut être qu'il continue à suivre mon blog...

 

Arnaud S

 

Première partie : PriSe en main

 

Deuxième partie : AmuseS-Gueule

 

Troisème partie : Lope et clope

 

Quatrième partie : ViSite

   

Cinquième partie : Poil auX feSSeS 

Sixième partie : PlaiSirS humideS magistrauX

 

Tout en fumant sa clope il dit à l'autre soumis :
« Je veux ton cul pour samedi 20 h ! »
« Samedi 20 h, ce sera un honneur Maître de fournir mon arrière train pour votre amusement, Merci Maitre ».
Ce faisant, Maître Nicolas lui met un monstrueux coup de pompe au cul, le soumis gémis et avance à 4 pattes jusqu'à la porte d'entrée et mise à part l'ouverture et la fermeture de la porte, je n'entends pas grand chose... sinon le retour du Maître.

 

Septième partie : DanS leS ChiotteS

« A quatre pattes bâtard ! » me dit-il impétueusement !
Je me mets immédiatement dans la position voulue. Maître Nicola s'approche de moi et me caresse le visage comme s'il caressait le museau de son clebs... Il me regarde de haut (vêtu que de son boxer il est particulièrement beau, il a de belles formes et son regard hautain, presque frimeur, limite capricieux le rend magnifique , plus désirable encore !

« Tu sais ce que c'est... quand on a juté, on a envie de pisser... »

Il m'ordonne de lui amener la laisse que je vais chercher a 4 pattes avec les dents (sans oublier de frétiller du cul au moment de la prendre en gueule) et lui ramène en la tendant le plus proche possible de sa main. Il la saisit et attache le mousqueton au collier que je porte.
Il s'accroupit ensuite à ma hauteur, me regarde, caresse mon visage, avec les doigts s'amuse a pénétrer ma gueule. Bizarrement il est doux. IL caresse à présent ma nuque, il se fait presque tendre... IL approche son visage du mien, il me donne le sentiment qu'il veut m'embrasser... il ferme ses yeux, approche ses lèvres des miennes... j'ose avancer la tête vers la sienne. IL penche la tête légèrement sur sa droite et au moment où j'ai l'impression qu'il va m'embrasser, je reçois une bonne veille baffe aussi brutale que inattendue ; il se marre, effleure sa teub de sa main, et me dit que je suis un bon bâtard, qu'il est fier de moi. A peine ma surprise passée, je me sens heureux d'être au pied de CE Maître.

IL se lève et tout en tirant sur ma laisse, il me dit « Au pied Dog ! » .
Je me place à sa droite, cul bien cambré, que je secoue exagérément, espérant LUI convenir, souhaitant son plaisir !

Il VEUT que je marche à ses côtés jusqu'aux toilettes tout en lui sniffant la teub et les couilles.
Je marche donc à 4 pattes, tenu en laisse, et j'ai la gueule plaqué sur son service trois pièces, je prends de grandes et longues inspirations et me saoule à son odeur...
Sa teub n'en reste pas inerte ; en réaction elle prend d'intéressantes proportions, sans toutefois être aussi raide, dure et droite qu'elle ne le fût il y a moins d'un quart d'heure...

Nous arrivons aux toilettes ; je suis chargé d'ouvrir la porte afin qu'il puisse rentrer, puis de soulever le couvercle et la lunette des chiottes, avec la gueule évidemment !
Maître Nicolas me prend ensuite par le collier et me tire ainsi à lui et me dit :
«La pute... ! Tu descends mon boxer avec ta gueule et UNIQUEMENT ta gueule de sous merde, tu tiens ensuite ma teub par coté TOUJOURS avec ta gueule et je pisse. Et ensuite, tu remets toute en place et tu tires la chasse ! Compris la pute ? »
« Oui Maître, à votre complet service... ».

Je me mets à genoux, poses les pattes de devant sur l'assise des chiottes et entreprend de descendre le boxer de Maître Nicolas. Avec les dents j’attrape le dessous de son caleçon et tire légèrement et délicatement en direction du sol. Je contourne le Maître et fait de même à l'arrière... Petit à petit, le boxer du Maître est suffisamment descendu, son sexe et ses couilles et une partie de ses très belles fesses sont à l'air libre. J'approche ensuite ma gueule de son sexe et le cale entre mes dents afin qu'IL puisse se soulager.
IL est prêt à pisser, mais avant il me dit : - « Dirige la bien dans le chiottes parce que tout ce qui va tomber à coté, tu le nettoie avec ta langue de sous merde ! Et si t'es pas foutu de bien me tenir la teub et que tu en mets à côté, je te baffe la gueule !». Un petit éclat de rire, avec toujours ce fond de sadisme clôture sa remarque... Du coup, sa teub a pris quelques centimètres de plus et s'est durcie.

Une vingtaine de secondes passent, le gourdin du Maître en bouche, je me concentre pour donner la bonne direction au jet... Mais plus ça va et plus sa bite tend vers le haut ce qui n'est pas très évident... Quelques secondes s'écoulent et un premier jet jaillit et atterrit sur le couvercle du chiotte et quelques gouttes finissent même parterre... il se marre sadiquement et me dit :
« Je vais finir par croire que tu kiffes trop les baffes crevure » me dit-il en m'envoyant une bonne mandale qui dresse définitivement sa teub à l'horizontale ! - « C'est pas pour me déplaire ! Trop kiffant de te baffer la gueule ! Et te voir en sous merde lécher mon urine et nettoyer mon chiotte ! ».
Il me prend par les cheveux et fais passer ma gueule partout où il y a sa pisse et m'ordonne de nettoyer ! Je lèche partout et LUI n'hésite pas à bien m'appuyer la gueule là ou je nettoie. Problème après ça, il bande trop et ne peux plus pisser... ça l'agace et il finit par me foutre la tête dans le chiotte, il l'a maintient bien au fond avec son pied et il tire la chasse ! Il s'en amuse, se marre et Il me fout un bon coup de pompe au cul et me dis que le tapis de sol du chiotte est parfait pour que je puisse m'essuyer la gueule. - Quand t'es sec tu me ramènes ton cul la pute ! Et à 4 pattes ! Et t'inquiète, y'a bien un moment où je vais pisser quand même !». Il ne peut s’empêcher de se marrer et de me remettre un coup de pompe dans le flanc. Et il disparaît.
Je m'essuie avec le tapis de sol du chiotte et une fois correctement séché, je rejoins Maitre Nicolas ; il est sur son ordinateur... Il a remis son jean's mais ses pieds et son torse sont nus. Il a tamisé la luminosité du salon. Je m'approche de LUI et me couche à ses pieds. IL en profite pour les poser avec nonchalance sur moi ; un pied sur ma gueule (que j'ai ordre de lécher et de masser en même temps AVEC mes deux mains) et un autre sur ma teub sur laquelle il appuie par pressions, au gré de son envie.
« J'ai adoré ta gueule dans mon chiotte ! » me dit-il, un brin hautain et conquérant, « le top c'était la chasse d'eau ! Voilà, notamment, comment j’utilise une sous merde ! »
Et il conclut son propos en posant ses deux gros orteils de chaque côté de ma bouche, il les fait rentrer et m'écarte le plus possible la gueule en se marrant ! Puis il faire rentrer son talon droit en m'ordonnant de bien lécher. Il appuie fortement, à la limite de me faire mal. Je fais le maximum pour que le massage avec la langue et avec mes deux mains sur SON pied soient à la hauteur de SON attente.
Plus je m'applique, plus il s'amuse, plus il est hard.
Avec l'autre, pied il me baffe maintenant la gueule en prenant un air presque dégoûté, répugnant. Il me fixe de son regard sévère et dominateur. Selon ce qu'il me fait subir, selon qu'il sent qu'il me fait mal, selon qu'il m'humilie, un rictus limite machiavélique se dessine sur son visage....
Je me sens vraiment sous merde à ses pieds, sous son joug.

Puis IL me dit : -J'ai faim larbin ! Y'a de la salade dans le frigo et tu me fais une omelette au fromage ! - Il retire la laisse du collier, vérifie que le plug est toujours bien logé et rajoute à mon endroit : - « Et tu mets MA table ici (il désigne la table basse de son salon) EXECUTION ! ».

Ni une, ni deux, je vais en cuisine préparer la collation demandée.

[à suivre ?]

 

Par Sadic Arnaud - Publié dans : X-toireS - Communauté : plaisirs SM
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Retour à l'accueil

KatégoriK

Chercher...

Derniers Commentaires

viSiteurS

Profil

  • Sadic Arnaud
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • gay sm fétichiste deprave sciences
  • Mon pseudonyme est un clin d'oeil à Sadi Carnot (1796-1832), physicien et ingénieur français, qui publia en 1824 "Réflexions sur la puissance motrice du feu et sur les machines propres à développer cette puissance"

Présentation

  • : Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • Anthropie, le blog de Sadic Arnaud.
  • : gay porno
  • : Anthropie est un mélange d'Anthrôpos (l'être humain) et d'Entropie (la mesure du désordre). Il décrit les relations d'ordre (Domination/soumission) et de désordre (fétich, déprave) essentiellement chez les mecs car je suis gay.
  • Partager ce blog
  • Retour à la page d'accueil
  • Contact
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés